Billets d'humeur | Education

🔥 Soutien aux AESH en lutte🔥

Vous connaissez les AESH ? Vous savez, ce sont ces personnes accompagnant les élèves en situation de handicap qui sont à la fois indispensables à leur inclusion et au bon fonctionnement des classes et « en même temps » payées en-dessous du seuil de pauvreté, autour de 760 euros par mois.

À part proclamer le handicap « Grande cause nationale » 😴 et interdire l’écriture inclusive qui nuirait aux élèves dyslexiques, s’inquiétait Blanquer.e, qu’a réellement fait ce gouvernement pour permettre l’accès aux élèves souffrant de petits et de grands handicaps à une instruction digne de ce nom ? Sans surprise rien ou si peu, les déclarations auxquelles ils nous ont habitué.es servant immanquablement de cache-misère.
Pire, les gouvernements successifs ont dynamité les établissements spécialisés en fermant à tour de bras les places et en réduisant les postes spécialisés à peau de chagrin. Ils ont recruté des AESH dans les classes, servi un discours lénifiant sur l’inclusion, sans créer pour autant des conditions d’accueil respectueuses des élèves et des personnels.
➡️ Ils ont refusé la mise en place de parcours de formations reconnus, complets et diplômants pour les personnels déjà en place et les personnes qui voudraient en faire leur métier.
➡️ Ils ont laissé les AESH dans la précarité en refusant de revaloriser les salaires, leur permettant tout simplement de vivre de leur travail.
➡️ Ils ont refusé de leur donner un statut qui en fasse un métier de la fonction publique à temps complet.
Ils ont préféré en faire « un petit boulot », ce qui montre tout le mépris qu’ils ont pour la « Grande cause nationale ».

Ce gouvernement a encore contribué à dégrader les conditions de travail des AESH avec la création des Pôles inclusifs d’Accompagnement Localisés (garantis 100 % novlangue), qui fragmentent leur temps de travail et multiplient les intervenant.es auprès des enfants et adolescent.es. Ce saupoudrage laisse les élèves trop peu ou mal accompagné.es, les parents en détresse, les enseignant.es abandonné.es et les AESH précarisée.es et essoré.es.

✊ Retrouvez-nous dans la rue jeudi 3 juin pour défendre les AESH pour leur troisième journée de mobilisation et revendiquer une vraie politique pour les personnes en situation de handicap ! ✊