| | | | | |

đŸŸ„ Le sport est politique đŸŸ„

Image de fond du Stade de France sécurisé avec des grilles à piques.

Citations :

Je ne pense pas que sur des grands
moments de fraternisation  notamment le sport tout doit ĂȘtre objet de conflit
Attal

Les vrais amoureux du sport n'aiment pas que leurs événements
soient pris en otage par la politique
Raffarin

Un match de foot ce n'est pas les jeux du cirque Ă  la romaine
VĂ©ran

Il ne faut pas politiser cet Ă©vĂ©nement Ă  l'excĂšs laissons le sport  ĂȘtre un beau moment d'unitĂ© de ce pays
Schiappa

J'appelle chacun Ă  la responsabilitĂ© pour que ce soit une belle fĂȘte du sport.
Borne

A celleux qui nous rabĂąchent qu’il ne faut pas tout politiser et qu’il faut laisser en paix les personnes qui se divertissent Ă  travers les Ă©vĂ©nements sportifs, nous avons quelques remarques Ă  faire.

Tout d’abord, que parmi ces personnes, 90% sont contre la rĂ©forme que les casserolades et cartonnades visent Ă  faire retirer. Qu’elles sont mĂȘme 64% Ă  soutenir les actions de la lutte. Les gens ne sont pas comme Dory, le cĂ©lĂšbre poisson du Monde de Nemo souffrant de troubles de la mĂ©moire immĂ©diate.

Ensuite, nous voudrions leur dire que nous aussi, on trouve qu’a priori un match de foot devrait ĂȘtre un moment de dĂ©tente pour laisser de cĂŽtĂ© les tracas du quotidien, tout comme ouvrir son frigo pour prĂ©parer son repas…
Mais quand le frigo est presque vide et que les quelques aliments sont des produits premiers prix issus d’une agro-industrie peu scrupuleuse de la qualitĂ©, du moment que ça fait tomber du fric dans les caisses qui alimentent les poches des actionnaires… Alors la politique s’invite dans l’ouverture du frigo.

Elle s’invite pour payer ses factures diverses et variĂ©es, mĂȘme si l’Etat jette quelques miettes pour faire genre. Elle s’invitera cet Ă©tĂ© quand les gens ne pourront pas partir en vacances. Elle s’invite quand les gens vont bosser. Qu’ils voient les proprios de leur boĂźte s’enrichir tandis qu’ils se tuent au travail et voient leur pouvoir d’achat fondre comme neige au soleil; qu’ils voient leur Ă©cole ou leur hĂŽpital se dĂ©tĂ©riorer, se vider de ses agentEs les plus motivĂ©Es Ă  faire tenir le service public. La politique s’invite quand les gens constatent que les promesses environnementales ne sont pas tenues, que les mensonges sur empoisonnement de l’eau et des cultures sont couverts par la justice. Quand les forces de l’ordre rĂ©publicain mutilent consciemment et le plus souvent impunĂ©ment (des fois c’est trop gros) des jeunes, des personnes racisĂ©es, des manifestantEs des tous Ăąges. Quand le gouvernement joue avec la constitution comme les conseillers capitalistes font de l’optimisation fiscale.

Alors les macronistes et leurs sbires, arrĂȘtez de nous faire chier avec vos jĂ©rĂ©miades Ă  la con et vos indignations thĂ©Ăątrales de bien moindre qualitĂ© que des spectacles de fin d’annĂ©e scolaire. Vous apprenez bien vos textes mais personne ne se fait embarquer et personne ne veut rester spectateurice de vos pitoyables comĂ©dies.

Et oui, pour ne plus vous entendre, on vous poursuit avec nos casserolades et on va continuer parce que ça vous emmerde et que ça met de la joie dans nos rassemblements. Pour des personnes qui ont dĂ©jĂ  depuis longtemps tant de casseroles au cul, on ne voit d’ailleurs pas ce qui vous choque.