| | |

Abattre le libéralisme, composter ses restes 🔥

Visuel PDC : 
Chemin alternatif Ă  la route principale.
Légende : "Abattre le libéralisme, composter ses restes., "Centres de santé solidaires. Un autre soin est possible".

On entend dans les médias des médecins se plaindre de devoir faire le ménage et scanner leur courrier elleux-mêmes, plutôt que soigner des patient·es.
Bien sĂ»r, nous comprenons. Ce n’est pas au coeur du travail de soignant·e, pas plus que faire les comptes, le mĂ©nage ou agrandir un bâtiment.
Mais, alors que dans cette logique entrepreunariale inhĂ©rente Ă  l’organisation libĂ©rale des soins, iels rĂ©clament 100% d’augmentation pour pouvoir embaucher, nous souhaitons parler d’une autre piste, qui commence Ă  se faire connaĂ®tre : les Centres De SantĂ© !

On vous prĂ©cise avec malice que pour monter un Centre De SantĂ© (mĂ©dical, infirmier, pluri pro, etc.) il faut juste une association, un règlement intĂ©rieur et une Ă©quipe motivĂ©e ! 
L’Agence RĂ©gionale de SantĂ© (ARS) est alors obligĂ©e de vous laisser ouvrir votre Centre De SantĂ©.
Si elle est un partenaire, c’est bien, mais si ce n’est pas le cas chez vous, ben… tant pis !! Elle sera forcĂ©e de vous donner un numĂ©ro FINESS ! Vous pouvez monter votre propre Ă©tablissement de santĂ© !! On insiste, il n’est pas utile d’attendre l’autorisation d’une quelconque et prĂ©tendue autoritĂ© pour se lancer !

Les personnes qui y travaillent sont salariĂ©es. Ça ne rĂ©sout pas tout bien sĂ»r, mais c’est une base saine, qui permet de travailler sans le conflit d’intĂ©rĂŞt que rencontre le soignant qui est aussi entrepreneur. On pourrait dire que le Centre De SantĂ© est le tiers neutre qui se charge de la partie financière de la relation de soin.

La question du financement devient le problème de la structure juridique, dans laquelle chacun·e a, idéalement, son mot à dire, en tant que soignant·e, salarié·e, patient·e, partenaire.

Si la santé communautaire vous intéresse, pour laisser de la place aux habitant·e·s, les structures communautaires associatives auto-gérées offrent de riches perspectives, comme en témoigne ce médecin ici.

Pour plus d’informations sur la santĂ© communautaire : dans cet article de Reporterre ou sur wikipedia (vous constaterez avec toutes les alertes que c’est un concept en construction).

Dans un Centre De SantĂ©, on soigne des maladies classiques (diabète, cancer, dĂ©pression, asthme., etc.), celles pour lesquelles il y a malheureusement besoin de venir nous voir souvent, on accompagne les personnes et on voit ce qu’on peut leur apporter comme soutien, sur la durĂ©e, avec ce qu’on connaĂ®t de la communautĂ©.
« On n’est pas des mĂ©decins qui soignent des maladies, mais des ĂŞtres humains qui en soignent d’autres. » (Ă  peu près MickaĂ«l Balint ;))

Alors, les gens et les gentes, soignant·e·s ou pas, malades ou pas, on vous propose de vous mettre en lien localement pour élaborer votre projet. Comment voulez-vous soigner ? Comment voulez-vous vous soigner ?
Si vous êtes chaud·e·s bouillant·e·s, on se casse la tête à faire une carte en ligne !!

#CdSPartout