| | | |

đź’Š Attaque de la SĂ©cu đź©»

Copie d'écran ou l'on peut lire "Le gouvernement envisage d'augmenter la franchise médicale, qui pourrait faire grimper le prix des médicaments "

Nouvelle trouvaille du gouvernement : nous faire payer plus cher les médicaments et les actes de soins, déjà soumis depuis 2008 à une franchise.

En vue du prochain Projet de la Loi de Financement de la SĂ©curitĂ© Sociale, le gouvernement cherche Ă  rĂ©duire les dĂ©penses et Ă©tudie des pistes. Il envisage d’augmenter la franchise sur par exemple les mĂ©dicaments : initialement de 50 centimes elle passerait Ă  1 euro par boĂ®te de mĂ©dicaments, avec un plafond annĂ©e qui resterait de 50 euros.

D’après Bruno Lemaire la gratuitĂ© ou la quasi-gratuitĂ© pourrait conduire Ă  dĂ©responsabiliser le patient. (1)

Faut-il rappeler Ă  Mr Bruno Lemaire des Ă©vidences :
👉 les soins ne sont pas gratuits puisque nous cotisons,
👉 personne ne choisit de tomber malade,
👉 les patients ne vont pas faire du shopping dans les pharmacies mais vont y chercher leurs traitements.

Macron et consort dĂ©truisent mĂ©thodiquement tout le système de solidaritĂ© obtenu grâce aux luttes sociales, au profit de la privatisation et du culte de l’individualisme.

S’il manque de l’argent pour que chacun d’entre nous soit soignĂ© correctement, quel que soit son niveau social, quelle que soit son origine, il suffit d’aller le reprendre lĂ  oĂą il est, puisque les employeurs, eux,  ont vu leurs cotisations diminuĂ©es ou supprimĂ©es,
👉 En 2022, les exonĂ©rations de cotisations sociales Ă©taient estimĂ©es Ă  75 milliards d’euros.

Organisons-nous, reprenons ce qui est à nous ! ✊