| | | | | |

đŸŒĄïž LA PLANÈTE EN SURCHAUFFE

Nous relayons ce texte de Contre-Attaque face Ă  l’explosion des tempĂ©ratures sur Terre :

Visuel de Contre-Attaque. 
Titre : "Le monde en surchauffe".
On voit 2 graphiques. Le premier montre l'évolution de la température de l'Atlantique nord depuis 1982 ; l'année 2023 est trÚs nettement au-dessus des courbes des années antérieures et monte en pic actuellement. 
Le second graphique montre l'évolution de la température mondiale moyenne ; l'année 2023  se situe dans les courbes et monte rapidement au-dessus à partir du mois de mai.
Crédit Contre-Attaque

🔮 Ces graphiques devraient nous laisser sans voix. En haut, les tempĂ©ratures mesurĂ©es dans l’Atlantique Nord battent tous les records mesurĂ©s depuis 40 ans. Et pas qu’un peu : ils sont en train d’ĂȘtre explosĂ©s. Statistiquement, de tels Ă©carts Ă  la moyenne sont n’ont aucune raison d’ĂȘtre sans dĂ©stabilisation massive du fonctionnement des OcĂ©ans, de ses courants, de son Ă©cosystĂšme 
 En bas, la tempĂ©rature moyenne mesurĂ©e sur toute la planĂšte. En ce dĂ©but juin 2023, il n’a jamais tout simplement fait aussi chaud sur Terre au mois de juin. La tempĂ©rature moyenne mondiale a atteint 16,77°C, proche du record planĂ©taire absolu de 16,92°C, qui avait Ă©tĂ© mesurĂ© aoĂ»t 2016 et en juillet 2022.

🔮 La Chine et la SibĂ©rie suffoquent : des tempĂ©ratures jamais vues y ont Ă©tĂ© mesurĂ©es. Avec plus de 48°C, notamment 48,5°C dans le Xinjiang, c’est un record pour un mois de juin. C’est aussi le record des tempĂ©ratures les plus hautes sous cette latitude Ă  cette pĂ©riode. Le 3 juin, 38,3 °C ont Ă©tĂ© relevĂ©s en SibĂ©rie, Ă  Kurgan. Le pergĂ©lisol qui y enferme dans des sols profondĂ©ment gelĂ©s depuis des millĂ©naires de grandes quantitĂ©s de mĂ©thane s’accĂ©lĂšre.

La semaine derniĂšre, des dizaines de milliers de poissons ont Ă©tĂ© retrouvĂ©s morts sur une plage du Texas. L’eau est trop tiĂšde, la mer trop calme et le ciel voilĂ© depuis des jours, ce qui a provoquĂ© un manque d’oxygĂšne dans l’eau, entraĂźnant l’asphyxie des poissons.

🔮 Il n’y aura plus de banquise l’Ă©tĂ© dĂšs 2030 selon une Ă©tude parue dans la revue Nature. C’est bien plus tĂŽt qu’initialement prĂ©vu. Jusqu’Ă  prĂ©sent, les climatologues estimaient que cette fonte n’aurait pas lieu avant 2050. ConsĂ©quence : ce manteau blanc reflĂ©tait la lumiĂšre du soleil 24 heures sur 24 car il fait jour en permanence en Ă©tĂ© au PĂŽle Nord. Vers 2030, ces rayons du soleil vont rĂ©chauffer encore plus l’atmosphĂšre, entraĂźnant un cercle vicieux : plus la glace de mer fond, plus ce rĂ©chauffement climatique s’accĂ©lĂšre.

Ces donnĂ©es devraient provoquer une vague de rĂ©actions mondiales, mais nos gouvernants continuent Ă  encourager le productivisme, les dĂ©placements en jets et les SUV. Et le climato-nĂ©gationisme augmente, comme si Ă  mesure que dĂ©sastre avance, le dĂ©ni aussi. ArrĂȘtez l’Ă©co-anxiĂ©tĂ©, passez Ă  la rĂ©volte organisĂ©e.

Par Contre Attaque