| | | | | |

👮Violences policières : la répression du gouvernement Macron jugée anti-démocratique et inquiétante par les experts de l’ONU 🇺🇳

Crédit : Bon Pote

« Les experts des Nations Unies ont exprimé leur inquiétude face aux allégations d’un usage excessif de la force lors des récentes manifestations contre la réforme des retraites et les projets de méga-bassines en France.

Cela devrait faire l’effet d’un boomerang pour la politique de Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur, et sa gestion des évènements à Sainte-Soline en mars 2023, où plusieurs manifestants avaient été blessés par les forces de l’ordre.

« Le manque de retenue dans l’usage de la force à l’encontre des membres de la société civile qui revendiquent de manière pacifique leur participation aux processus décisionnels concernant leur avenir, l’accès aux ressources naturelles, la protection des droits humains, la dignité et l’égalité serait non seulement anti-démocratique, mais profondément inquiétant pour l’État de droit », ont déclaré les experts.

« Nous appelons les autorités à entreprendre un examen complet de leurs stratégies et pratiques en matière de maintien de l’ordre afin de permettre aux manifestants d’exprimer leurs préoccupations et à faciliter une résolution pacifique des conflits sociaux. Nous nous tenons à la disposition des autorités françaises pour fournir des recommandations nécessaires dans les domaines où des insuffisances auraient été constatées », ont ajouté les experts.

Ils ont rĂ©itĂ©rĂ© leur appel Ă  la France Ă  respecter ses obligations internationales afin de faciliter et protĂ©ger les manifestations pacifiques, ainsi qu’à promouvoir la libertĂ© d’association, notamment en prenant les mesures nĂ©cessaires pour enquĂŞter sur les violences commises au cours de ces manifestations et traduire leurs auteurs en justice. C’est Ă©galement ce qu’avait demandĂ© le prĂ©sident de la Ligue des droits de l’homme, Patrick Baudoin, en interview avec la journaliste Paloma Moritz sur Blast.

Depuis le dĂ©but de l’annĂ©e, des milliers de personnes se sont mobilisĂ©es dans diffĂ©rentes villes française pour dĂ©noncer la rĂ©forme des retraites proposĂ©e par le gouvernement, ainsi que les politiques de gestion de l’eau face Ă  l’urgence climatique. Les experts ont notĂ© que des manifestants de tous âges et issus de divers mouvements sociaux, dont les mouvements syndicaux et Ă©cologistes, ont promu et adoptĂ© des mĂ©thodes pacifiques, en plus d’avoir clairement Ă©noncĂ© leurs revendications en amont des rassemblements.

« La police aurait dispersé les foules à l’aide de gaz lacrymogène et de grenades de désencerclement, munitions que la France est le seul pays européen à utiliser lors d’opérations de maintien de l’ordre », ont précisé les experts.

Une répression qui touche également la presse et des élu(e)s de la République

La répression des forces de l’ordre aurait fait des dizaines de blessés, dont des manifestants, des journalistes, des élus et des passants. À différentes occasions, dans
la capitale, la brigade motorisée « Brav-M » aurait menacé et frappé des manifestants. À Sainte-Soline, la police aurait tiré au LBD (lanceur de balles de défense) 40 depuis des quads en mouvement et les secours auraient reçu l’interdiction d’intervenir pour secourir un blessé grave.

Dans plusieurs villes, des personnes auraient été arrêtées arbitrairement. »

Source : https://bonpote.com/les-violences-policieres-a-sainte-soline-pointees-du-doigt-par-les-experts-de-lonu/

#SainteSoline 
#MilitantsEcologistes
#ReformeDesRetraites 
#RepressionPolitiqueEtJudiciaire
#ViolencesPolicieres
#MaintienDeLOrdre 
#Repression 
#ONU